Nao > Foxprog

Los Canarios

(1/3) > >>

Nao/Gilles:
Auteur: Los Canarios
Année: 1974
Pays: Espagne
Rating: 4.33/5 (3 votes)
by Nao/Gilles
by katomeria
by Aerin
Audio list — 4 audio files from one albumAprès presque un an d'arrêt, retour de Foxprog pour le plus grand plaisir des oreilles des ménagères de moins de 50 ans. Des petits soucis techniques pas encore résolus font qu'il m'est beaucoup plus difficile de poster de nouvelles fiches, mais avec un peu de chance ce ne sera pas la toute dernière.

Aujourd'hui nous parlerons des Canaris, un groupe espagnol de soul-jazz-rock à l'américaine, qui a sorti à la fin des années 60 quelques très bons singles recommandés par la maison (et pour les amateurs de soul, tout du moins). En fait non, on parlera plutôt de leur chant du cygne, où le groupe s'est totalement réinventé. Nous sommes en 1973, le leader s'est visiblement épris de rock progressif, et avec son line-up moitié espagnol, moitié français, lance un grand chantier sous forme d'un double-album concept : une version moderne de l'un des classiques du classique, j'ai nommé les Quatre Saisons d'Antonio Vivaldi. Tout le monde connaît les trois mélodies principales de ce concerto, mais ceux qui l'ont écoutée de bout en bout sont moins nombreux. Les Canaris nous en donnent l'occasion en restant fidèles à la structure mélodique de l'oeuvre, et en y intégrant allègrement la guitare électrique, les synthétiseurs de toutes sortes, le clavecin, des chants de Noël, du délire psychédélique, et une réinvention constante doublée d'une maîtrise technique digne de Yes, nous laisse pantois et donne vraiment matière à penser que Vivaldi était tout simplement en avance de trois siècles par rapport aux années 70. Ah, on me fait signe que c'était le cas, d'ailleurs.

Depuis que j'ai découvert Ciclos (trouvable en CD audio sur Amazon et eBay, mais bon courage, il n'est pas donné), je me le passe régulièrement en boucle, ce qui ma foi est plutôt un bon signe, et je m'amuse même à alterner avec l'original de Vivaldi pour varier les plaisirs. Ou même avec la reprise rock de Patrick Rondat dans certains concerts de JMJ. Il faut aider les jeunes, parfois. Après Ciclos, les Canaris se sont démantelés mais ont pour la plupart continué à jouer de la musique. Le leader est même devenu président... de la SACEM espagnole. Donc achetez son CD si vous l'aimez, sinon il va venir rien faire qu'à m'embêter.

  Ciclos - 1ère Transmigration : Printemps (Paraiso remoto) (16:59)
4.33/5 (3 votes)
Los Canarios - Auteur: Los Canarios - Année: 1974 - Pays: EspagneAprès une longue introduction planante, la mélodie bien connue du printemps commence à 6'45. De la très belle musique qui s'épanouit à 8'21. À noter vers les 10 minutes, un bel air de clavecin. Rien à jeter jusqu'à la fin.Ciclos - 2ème Transmigration : Été (Abismo proximo) (16:50)
Los Canarios - Auteur: Los Canarios - Année: 1974 - Pays: EspagneOn commence sur un air d'opéra passé par la moulinette d'Orange Mécanique. Les choses sérieuses commencent à l'heure Pi, puis vers 4 minutes et 4'30. Que du régal sur la suite, de belles chansons, du mellotron en veux-tu en voilà, et à 12'20 c'est déjà l'heure de la fameuse mélodie de l'été. Tout cela est bien excitant, et on termine à 15'30 sur un air reposant à la guitare flamenco.Ciclos - 3ème Transmigration : Automne (Ciudad futura) (17:53)
Los Canarios - Auteur: Los Canarios - Année: 1974 - Pays: EspagneOn démarre en trombe par une orchestration dynamique et envoûtante. Vers les 5 minutes, les Canaris se font plaisir avec une petite réminiscence de leur période soul. Puis quelques longueurs de calme, prétexte à l'expérimentation de mélodies plus simples. Vers les 14 minutes, retour à un pur progressif d'humeur déjantée, avec des ruptures de rythme toutes les dix secondes. Que du bonheur ! Et les fameuses paroles finales : "it's another plastic Christmas, Santa Claus has died... One more thing to celebrate!"Ciclos - 4ème Transmigration : Hiver (El eslabon recobrado) (21:57)
Los Canarios - Auteur: Los Canarios - Année: 1974 - Pays: EspagneTout commence par un piano aux couleurs pastel, qui chante et nous emmène doucement vers les rigueurs de l'hiver. Après un court intermède rock'n'roll, la plus belle, et peut-être la plus connues des mélodies des 4 Saisons fait une première apparition très rock'n'roll au bout de 5'41. Moi, en général, deux minutes après je suis dans les vapes, complètement hypnotisé par la perfection de ces nouveaux arrangements. Oui, Homer Simpson a bien raison quand il dit que le rock a atteint son sommet en 1974. C'est un "fait scientifique".

Après 9 minutes, une petite chanson sans prétention (mais c'est sans doute voulu ?), suivie par un passage très RIO (entendre par là qu'il s'agit plus de bruit, de musique concrète, qu'autre chose). Je vous autorise à sauter jusqu'à 15'25 où une harpe vous souhaite la bienvenue en prélude au retour de la mélodie de l'hiver, à 16'42. Et là, elle ne nous quittera plus, et vous ne décollerez plus de votre siège avant la fin. Encore un tour ?

Aerin:
Juste pour un essai de commentaire, j'éditerai après pour donner mon avis. J'ai pas encore tout écouté^^

Nao/Gilles:
J'en ai profité pour faire un descriptif de mes passages préférés :)

Aerin:
Bon alors j'ai pris le temps de tout écouter et j'aime pas beaucoup (voir pas du tout) les deux dernières, par contre, il y a de très bons passages dans les deux premiers que je me suis même réécoutés, c'est pour dire^^

Rien que pour ça je mets excellent!

katomeria:
Ouais!! enfin du nouveau sur foxprog (dixit le type qui n'a pas encore écouté le quart de la moitié de ce qui y était déja!  :mdr:  et qui n'est même pas une ménagère de moins de 50 ans  :mdr: )
J'ai un à priori contre les reprises "classiques": on se souvient de Déodato ou encore de ELP.... mais là, j'avoue que je suis interpellé! alors j'attends un peu pour voter  -_-  mais promis: je vais me passer ça en boucle  :^^;:
--- Quote from Nao/Gilles on on 3 June 2008 à 16h05 ---Tout le monde connaît les trois mélodies principales de cette symphonie,
--- End quote ---
Mon cher Nao, pour être précis, la "symphonie" n'existait pas du temps de ce brave Antonio, et les "4 saisons" font partie d'un ensemble de concertos Non mais c'est vrai quoi!! si on commence à raconter n'importe quoi sur foxprog....  :mdr:
--- Quote ---....donne vraiment matière à penser que Vivaldi était tout simplement en avance de trois siècles par rapport aux années 70.
--- End quote ---
Certain: La plupart des harmonies de la musique "populaire" du XXième siècle se retrouve dans Vivaldi..  ;)

Navigation

[0] Message Index

[#] Next page

Reply

Go to full version