Répondre

Attention, il n'y a pas eu de réponse à ce sujet depuis au moins 120 jours.
À moins que vous ne soyez sûr de vouloir répondre, pensez éventuellement à créer un nouveau sujet.
Nom:
E-mail:
Titre:
Icône du message:

Vérification:
Taper les lettres montrées dans l'image
Ecouter les lettres / Demander une autre image

Taper les lettres montrées dans l'image:
Désolé pour toutes ces questions... Les spammeurs sont de plus en plus pénibles. Quelle est, traditionnellement, la couleur du cheval d'Henri IV ?:
Tapez "cy" puis "na", puis "douze" en chiffres (quatre lettres et deux chiffres, donc):

Raccourcis : tapez [ALT]+[S] pour poster ou [ALT]+[P] pour prévisualiser


Résumé de la discussion

Posté par: Nao/Gilles
« le: 14 Mars 2008 à 19h19 »

Je veux bien vous croire :)
Posté par: Dom Brunet
« le: 14 Mars 2008 à 18h55 »

J'ai croisé Laurent dans son studio "Couleur" à Auvers sur Oise vers 1992, lors d'un report de bande d'une séance réalisée au studio 612 avec Pascal Bodin !
Une bien belle rencontre !!!
Posté par: Nao/Gilles
« le: 19 Juillet 2007 à 14h01 »

c' est avec grand plaisir que je redécouvre sur ce site des artistes dont je ne me souvenais même plus. Je vais essayer de trouver le CD de Laurent Thibault.
Qui vaut la peine :)
Il est facile à trouver sur Amazon ou sur MuseaRecords.com...

J'aimerais également en profiter pour conseiller les travaux de son épouse !
Longtemps avant que Laurent ne sorte cet album, Jacqueline Thibault, elle, a édité deux pépites du space-rock sous le nom de Laurence Vanay. (Laurent, Laurence ?)
"Galaxies" en 1974 et "Evening Colours" en 1976. J'ai une petite préférence pour le second, mais les deux sont vraiment excellents, assez variés et mélodiquement soignés.
Par la suite, elle n'a plus rien sorti pendant longtemps, puis est revenue sur la scène musicale sous son nom de Jacqueline Thibault, réalisant cette fois-ci des albums ambient/new age, jusqu'à ce jour. Je n'ai pas eu l'occasion d'en écouter, mais il faut dire que j'ai un peu de mal avec la musique ambient depuis ma découverte du prog ;)
Citer
Bravo à l' auteur de ce site, super et bien documenté,
:sumanai:
Citer
un bonheur pour un public averti, tous comme pour les néophites.
C'est mon but et mon rêve de chaque instant :classe:
Merci à toi, de me montrer que cette masse de travail n'a pas été vaine !
Posté par: Guy
« le: 18 Juillet 2007 à 20h34 »

c' est avec grand plaisir que je redécouvre sur ce site des artistes dont je ne me souvenais même plus. Je vais essayer de trouver le CD de Laurent Thibault.

Bravo à l' auteur de ce site, super et bien documenté, un bonheur pour un public averti, tous comme pour les néophites.
Posté par: St. Matt
« le: 11 Juillet 2007 à 19h02 »

Pas mal du tout. J'aime beaucoup le petit grain de folie dans "Mais on ne peut pas rêver tout le temps" (excellente composition).

St. Matt.
Posté par: Nao/Gilles
« le: 7 Juillet 2007 à 11h37 »

Welcome back...
Faudrait aussi que je réponde aux messages en retard sur Foxprog...

Ben, comme l'indique le livret, il était surtout producteur dans son studio du château de chépukoi où tous les grands artistes internationaux avaient enregistré des albums... Puis il s'est fait éjecter du château par le propriétaire et il a lancé d'autres trucs mais toujours dans la production, quoi.

À noter que son épouse, Jacqueline Thibault, a également sorti deux albums sous le nom de "Laurence Vanay", en 1974 et 1976. Ce sont des musiques que je qualifierais d'électro-psychédéliques, tout à fait passionnantes dès la première écoute. Depuis, elle s'est (malheureusement ?) reconvertie dans la new-age, et elle a sorti de nombreux albums auto-produits dans la région du bassin d'Arcachon où elle réside. Je suppose que son mari aussi, du coup... (Je n'ai jamais trouvé de biographie indiquant ce qu'il a fait après les années 80...)
Posté par: Bill Baroud
« le: 7 Juillet 2007 à 10h35 »

i'm back! :ph34r:

un autre 5, pour pas faire de jaloux avec mes autres votes

j'ai découvert récemment son unique album solo. c'est pour moi une vraie perle. une approche effectivement en douceur de la zeuhl, ce qui rend, à mon avis, son album beaucoup plus accessible que les autres de zeuhl.

encore une fois, un seul album, c'est peu, c'est dommage, c'est frustrant :-(
tu sais ce qu'il est devenu ?
Posté par: Nao/Gilles
« le: 25 Avril 2007 à 9h28 »

Auteur: Laurent Thibault
Année: 1978
Pays: France
Note: 4.00/5 (4 votes)
4 Qui a voté quoi ?
Liste audio — 2 fichiers audio d'un album
Ex-producteur d'Ergo Sum, ancien bassiste de Magma et auteur d'un unique album solo, Mais on ne peut pas rêver tout le temps (1978), Laurent Thibault est peut-être l'artiste incontournable pour aborder en douceur, si tant est que ce soit possible, l'univers musical de la zeuhl, en y ajoutant des sonorités plus reposantes de folk progressive. Ouhlàààà, une phrase avec plus de cinquante mots ? Y'a pas à dire, j'ai une dent contre mes lecteurs, moi.

Que dire d'autre ? L'album est censé être conceptuel, et tourner autour de l'oeuvre du douanier Rousseau. Je veux bien y croire. J'ai moins confiance dans les crédits de l'album : on y trouve ainsi des éléphants, des lions, des orgues de Staline, des lance-flammes, une cantatrice folle jouée par un homme, un piano miniature joué par une petite fille de 8 ans, et pas le moindre synthétiseur. On se croirait dans le livret d'Amarok, non ?

 
Mais on ne peut pas rêver tout le temps (8:20)
0

Laurent Thibault - Auteur: Laurent Thibault - Année: 1978 - Pays: France
Orée (11:30)
4
4.00/5 (4 votes)

Laurent Thibault - Auteur: Laurent Thibault - Année: 1978 - Pays: France