Harmonium

Auteur: Harmonium
Année: 1976, 1975
Pays: Canada
Rating: 4.57/5 (7 votes)
4.5 Who rated what?
Audio list — 2 audio files from one album
De l'autre côté de l'Atlantique, le Québec aura eu sa grande heure de gloire musicale dans les années 70. Le reste du Canada étant plus ou moins en sommeil, des groupes québécois comme Dionysos ont contribué à lancer un engouement des musiciens pour une musique plus complexe et exigeante. La grande explosion aura lieu l'année de ma naissance, en 1975, l'une des plus belles qui soient pour la musique des caribous. Coup sur coup, au moins six (!) groupes nous sortent leur chef-d'oeuvre absolu.

Ce seront Si on avait besoin d'une cinquième saison pour Harmonium, Les Porches pour Maneige, Procréation pour Morse Code, J'un Oeil pour Sloche, Où est passée la noce ? pour Beau Dommage et Survivance pour Octobre. Tous ces groupes chantaient en français, ce qui leur a fermé à tous ces groupes la porte du succès dans les pays anglophones, mais qu'importe. Ce qui comptait pour eux, c'était la musique avant tout.

Parmi ces réussites incontestables, la plus éclatante est certainement celle d'Harmonium. Un groupe québécois de folk progressif qui n'a sorti que trois albums, mais qui est entré dans la légende au Canada, en particulier son chanteur-compositeur, Serge Fiori, qui vous fera aimer l'accent du pays par son chant sincère et débordant d'émotion.

Je n'ai pas pour habitude de m'avouer vaincu quand il s'agit de décrire le bonheur qu'une musique peut me faire ressentir, mais je m'incline avec plaisir devant le talent d'Olivier Cruchaudet qui avec son dossier Harmonium du fanzine Big Bang, a trouvé les mots qu'il fallait. Consultez la page 2 pour la critique de l'album Cinquième saison, et la page 5 pour Harmonium en tournée. Ca ne m'empêchera pas pour autant de m'essayer à la description de l'indescriptible, et je m'y mets de suite...

 
Histoires sans Paroles (17:12)
5
5.00/5 (2 votes)

Harmonium - Auteur: Harmonium - Année: 1975 - Pays: Canada
Histoires sans paroles, un morceau de 17 minutes tiré de leur deuxième album, Si on avait besoin d'une cinquième saison. La même année sortait l'un des albums fondamentaux du folk-prog, Ommadawn. "Histoires sans paroles" n'aurait pas dépareillé s'il y avait été inclus... C'est pour dire ! Les autres chansons de l'album, si elles n'ont pas la même dimension pastorale, ne déméritent pas pour autant. Depuis l'automne dure plus de dix minutes et on voudrait qu'elle s'éternise encore plus longuement... Toutes les mélodies de l'album sont sublimées par des instruments divinement maîtrisés, et pas si courants même dans le folk progressif, comme l'accordéon ou le saxophone...

Le moment de bonheur : 7'30, tout simplement. La seconde partie d'HSP démarre sur un court mais très beau solo de piano, pour enchaîner sur une des plus belles mélopées qu'il m'ait été donné d'entendre... la flûte puis le Mellotron se font voler la vedette par son envolée lyrique écrasante de simplicité et d'émotion. 2mn30 de bonheur total, absolu et irremplaçable. Les dernières minutes d'HST redonnent la part belle à une flûte d'une maîtrise confondante.
L'Exil (live 1977) (11:59)
4.5
4.40/5 (5 votes)

Harmonium - Auteur: Harmonium - Année: 1976 - Pays: Canada
L'exil fait partie du troisième (et dernier) album d'Harmonium, L'Heptade, double album-concept qu'ils joueront en live pendant des années, perfectionnant leur son à l'extrême. Ainsi, en 1980 sort Harmonium en tournée, un album live reprenant l'enregistrement d'une soirée à Vancouver en juin 1977. C'est de cette version qu'est tiré l'extrait présenté sur cette page. La voix de Serge Fiori y est déchirante de sincérité, et si vous considérez toujours l'accent québécois comme simplement "rigolo" après quelques écoutes de L'exil, c'est que vous n'avez pas de coeur.
Tout ici contribue à la beauté du morceau. Les paroles (en français, ça nous change non ?) sont d'une grande poésie qui contraste avec une apparente légèreté.
Si la première écoute ne vous emballe pas, réessayez. Encore et encore. Il s'agit véritablement ici d'un des plus grands joyaux du folk-prog chanté, avec des mélodies qui ne vous quitteront plus jamais.

Le moment de bonheur : j'ai envie de crier haut et fort, "tout le morceau !"... Je me contenterai de pointer l'émotion brute qui ressort de la voix de Fiori à 2'40, 3'00...

Puis, j'vois la fin encore plus sûre
Par un coup d'poing dans l'mur,
J'veux juste être bien
Quand j'va me r'trouver tout nu
Au creux d'mon lit, caché ben loin...

...Au fond d'mon appartement...
J'ai moins peur du ciment,
C'est bon d'entendre marcher
Quelqu'un sur l'aut' plancher...


Même le pont musical instrumental, à 5'40, a de quoi vous mettre en transe... Jusqu'à nous emmener vers la valse endiablée de 8'10, aux paroles si puissantes...

Ça déborde, tout l'monde tire sa corde.
C'est fragile, d'marcher sur un fil.
C'est tragique, d'finir dans un cirque.
C'est mortel, d'suivre un carrousel.
Ben accrochés à nos parapluies,
Y'en a qui marchent, d'autres qui s'ennuient,
C'est juste en tombant qu'on partage le même cri.
C'est comme si tout l'monde payait sa place,
Pour voir chacun d'en haut perdre la face
Quand l'show est fini j'tombe toujours au bord du lit...

C'est blessant, d'vivre en noir et blanc,
Quand t'as l'coeur rempli de couleurs,
C'est étrange, l'orchestre se mélange !
C't'une parade, tout l'monde est malade.
Ben cachés sous nos parapluies,
Y'en a qui foncent, d'autres qui s'enfuient,
Tombés de si haut on fait tous le même bruit.
C'est comme marcher au-d'sus d'un abîme,
En bas, la foule demeure anonyme,
Me r'connaissez-vous ? C'est moi, le crisse de fou,
Qui marche au-d'sus d'la ville...


Et dire que c'est tout l'album qui est de ce niveau... Des années d'émotions issues d'un "simple" concert d'une heure trente...

Les paroles sont extraites du site Harmonium.qc.ca, avec quelques corrections de ma part. Le québécois, ça devrait être enseigné à la fac.

Author Topic: Harmonium  (Read 100425 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

magda

  • Guest
  •  
Bon, désolé, j'ai mal lu la suite on dirait. @+, oubliez-moi alors...!

sonia

  • Guest
  •  
Je me permets de transmettre son adresse e-mail : pepelaurence (arobase) hotmail.com

(Euh, le arobase, c'est @, s'entend.)

Ric99

  • Guest
  •  
Bravo Nao pour les choix musicaux et cette émotion à nous présenter ce groupe. Ça faisait des années que je n'avais pas entendu Harmonium... Vraiment formidable! Un peu triste de penser qu'ils auraient probablement produit d'autres merveilles s'ils avaient poursuivi ensemble mais la vie est ainsi faite... Ça rend ce qui a été fait encore plus précieux.

Offline Nao/Gilles

  • Admin
De rien, c'était le but !

Bon sang, ça fait 5 ans que Foxprog a été monté, j'ai du mal à y croire... Finalement, je n'écoute plus beaucoup de prog ces derniers temps. J'ai une playlist sur mon iPod Touch que j'écoute en boucle en mode shuffle (plus de 3000 morceaux, y'a de quoi faire), et il doit y avoir 100 à 200 titres prog au grand maximum... Mais bon, j'ai Harmonium dans le lot (enfin, juste le live avec l'Exil), et il m'a repassé l'Exil la semaine dernière, et c'était Grand. :)

Bon, est-ce que ça veut dire que ma compétence technique web n'a pas évolué entre 2007 et maintenant, si je n'arrive même pas à intégrer la fonctionnalité de Foxprog dans Wedge...? :-/

rose

  • Guest
  •  
Bonsoir , voici mon adresse je voudrais moi aussi la partition d'Hamonium , c'est un de mes groupes favoris et je veux jouer cette chanson à la flûtee :D
MERCIIIIII :)
Posted on 8 February 2013 à 23h25

voici mon adresse hahah   flower_rosie92@hotmail.com  merci d'avance !

Offline Nao/Gilles

  • Admin
C'est bien les gens, faites ce que vous voulez, mais personne n'a rien à partager, vous postez vos adresses e-mail pour rien, c'est les spammeurs qui sont contents...

Bon sang, je suis en train de me réécouter ces morceaux, c'est toujours autant du grand art. Impossible de m'en lasser...
Je crois que je vais me refaire une cure de Foxprog. Ca fait pas mal de temps que je n'écoute quasiment plus que de l'électro (jusqu'à ce qu'on me dise que j'écoutais même du dubstep, mais que fait la police..??!!), faut que je me remette vite fait du 70's dans les oreilles ;)

Je crois que je vais me refaire une cure de Foxprog. Ca fait pas mal de temps que je n'écoute quasiment plus que de l'électro (jusqu'à ce qu'on me dise que j'écoutais même du dubstep, mais que fait la police..??!!), faut que je me remette vite fait du 70's dans les oreilles ;)
ca c'est bien!   :cool:  :cool:  :cool:
Mon médecin me le dit toujours: jamais un mois sans foxprog, sous peine de dégénérescence des cellules musicales!!